Nougat Blanc

nougat blanc

Exemple présentation : plateau rond avec des truffes au chocolat au centre et des nougats blancs autour, ça a fait son effet, tout a été englouti 🙂

présentation table

Bonjour à tous,

Aujourd’hui j’ai testé la fabrication du nougat blanc. La recette est tirée du blog de mon amie Margarette, le blog piroulie, je vous recommande d’ailleurs ce blog exceptionnel, les recettes sont très bien expliquées, étape par étape, c’est une vraie mine d’or pour la cuisine cacher.

Ce nougat blanc est vraiment délicieux et a, en toute objectivité, le goût exact du nougat que l’on trouve dans le commerce. La réalisation de ce nougat demande un peu d’entrênement, la texture finale ne doit être ni trop molle ni trop dure et c’est pas évident à trouver le juste milieu, tout se joue à la préparation du sirop, sa température doit être précise, c’est pour cela qu’un thermomètre de cuisine est conseillé. Si vous ne réussissez pas du premier coup aucune inquiétude le goût délicieux du nougat y sera tout de même et comme dit mon mari dans le ventre c’est pareil 😉

Alors la recette :

Ingrédients

– 175 g de miel doux ( j’ai mis du miel toutes fleurs assez doux sinon c’était trop fort à mon goût)
– 300 g de sucre en poudre
– 2 càs d’eau
– 1 blanc d’oeuf
– 200 g d’un mélange de noisettes, de pistaches et d’amandes non salées ( mais vous pouvez ne mettre que les fruits secs que vous aimez)
– 2 feuilles de pains azymes (appelée aussi feuille d’hostie)

Réalisation

Faire revenir les fruits secs au four à 150 ° en commençant par les noisettes et les amandes puis en rajoutant au bout de 10-15 minutes les pistaches qui cuisent beaucoup plus rapidement (surveillez attentivement ça brûle vite ou faite les griller sur une poêle)

Mélangez le miel, le sucre et l’eau dans une petite casserole et faire chauffer très doucement pour faire bien fondre le sucre
Montez la température jusqu’à ce que le sirop atteigne environ 140° -il vous faut un thermomètre- (B.Dauphin préconise 143°,certains 145°)
Retirez aussitôt du feu (attention si votre sirop n’est pas assez cuit le nougat sera trop mou et collant et si vous le laissez cuire trop longtemps il va brûler ou le nougat sera trop dur)

Monter le blanc en neige très ferme et rajouter doucement le sirop : n’ayez aucune crainte votre blanc ne va pas retomber au contraire il va bien monter en moussant.

Rajoutez les fruits secs puis versez la préparation dans un moule en silicone ou dans un moule tapissé d’une feuille d’hosties (insert Naomie Cook : pour moi un moule en silicone rond pour cake), tassez et lissez à l’aide d’un couteau ou d’une cuillère, posez éventuellement une feuille d’hostie par dessus et tassez à nouveau.

Remarque : Si votre nougat est trop mou,avant de rajouter les fruits secs vous pouvez le dessécher au bain-marie, pour cela mettre le nougat dans une casserole sur feu très doux (sur ma plaque à induction th 1) et le dessécher en remuant constamment avec une cuillère en bois en veillant bien à ne pas brûler. A défaut de plaque électrique, ce desséchage de la masse peut être réalisé au bain-marie en posant le récipient sur une casserole d’eau en ébullition.
Quand la masse se détache du fond, la température idéale est atteinte.
Retirer du feu puis rajouter les fruits secs avec une cuillère en bois. (Bernard Dauphin)

Laissez refroidir au réfrigérateur ou dans votre cuisine s’il fait frais puis coupez en morceaux à l’aide couteau (j’ai trempé la lame dans de l’eau bouillante pour que ce soit plus facile et j’ai fait des croisillons au dessus de mes nougats)

Remarque
Le nougat a tendance à se ramollir si on le conserve quelques jours sauf si il a été bien desséché donc ne le conservez pas trop longtemps ou enrobez le de chocolat noir

Pour voir la recette sur le blog piroulie c’est ici : recette sur le blog piroulie

Le nougat blanc peut être fait sans problème pendant pessah car ne contient aucun ingrédient « hametz » ou pour la mimouna en guise de zaben.

Voilà j’espère que cette recette vous aura plu et vous servira peut-être.

Naomie

Publicités

Tartelettes au chocolat, une valeur sûre :)

tartellettes au chocolat

Tartelettes au chocolat du blog de Piroulie

INGRÉDIENTS

Pâte à tarte de C. Michalak
– 190 g de farine type 55 (insert Naomie Cook la farine type 45 convient aussi c’est ce que je prends)
– 20 g de fécule de pommes de terre
– 90 g de sucre glace
– 130 g de beurre ou de margarine
– 35 g de poudre d’amandes
– 1 pincée de sel fin
– 1 oeuf (50g)

Crème au chocolat
– 200 g de chocolat noir
– 20 cl de crème fraîche ou de nutriwhip (insert Naomie Cook j’ai utilisé une petite brique de crème de soja 20cl)
– 40 g de beurre ou de margarine (insert Naomie Cook ou margarine goût beurre)
– 2 cuillères à soupe de Cointreau ou de rhum (insert Naomie Cook je n’en ai pas mis)

Pépites de chocolat blanc pour la décoration insert Naomie Cook 

RÉALISATION

Fond de tartelettes
1. Tamiser la farine, la fécule et le sucre glace.

2. Couper le beurre en très petits dés et le travailler à la main ou à l’aide d’un robot mixeur (pour obtenir une pâte bien sablée je travaille le beurre ou la margarine à froid).

3. Ajouter l’œuf, le sucre puis la farine additionnée de fécule et d’amandes, en travaillant la pâte au minimum (c’est le secret d’une bonne pâte sablée).

4. Quand tous les ingrédients sont mélangés, former une boule, que vous filmerez et réserverez au frais (minimum 1 heure avant son utilisation.
(Le repos de la pâte au frais la détend, la rend souple et malléable. Elle s’étalera ensuite plus facilement et surtout ne se rétractera pas pendant la cuisson).

5. Ce délai écoulé, étaler la pâte sur une hauteur de 3 mm environ et la piquer à l’aide d’une fourchette.

6. Faire des disques de 10 à 12 cm de diamètre suivant la taille de vos moules et laisser reposer 1 heure avant cuisson. (insert Naomie Cook j’utilise les moules à tartelettes dentelées pour former les disques, je huile au pinceau les moules et j’introduis la pâte en correspondance avec les “dents” du moule).

7. Piquer les ronds de pâte avec une fourchette (pour éviter que la pâte ne gonfle à la cuisson).

8. Recouvrir les fonds de tartelettes d’un rond de papier sulfurisé puis les remplir de pois-chiches ou de haricots blancs (je ne le fais pas systématiquement).

9. Cuire les fonds de pâte sucrée environ 10 minutes, à 170°C (th.5), puis retirer les pois chiches et le papier sulfurisé et laisser cuire encore 5 à 10 minutes.

10. Démouler les fonds de tartelettes et laisser refroidir.

Remarque : la pâte est un peu difficile à travailler quand on la fait avec de la margarine ; il faut essayer de la malaxer au minimum pour réussir les fonds de tartelettes (insert Naomie Cook j’ai ajouté un peu de lait de soja – ou de l’eau- pour faciliter le travail de la pâte).
Il est préférable que la pâte ne soit pas trop homogène, elle va s’amalgamer en refroidissant  dans le réfrigérateur et s’il reste des petits morceaux de beurre ou de margarine, la pâte sera bien sablée.

Crème au chocolat
Faire fondre le chocolat au bain-marie avec le beurre, puis y ajouter la crème fraîche (ou le nutriwhip ou la crème soja). Mélanger pour obtenir une préparation bien homogène.
Rajouter l’alcool choisi et laisser tiédir, puis verser sur les fonds de tartelettes cuits (insert Naomie Cook je n’ai pas mis d’alcool)
Laisser refroidir dans le réfrigérateur au moins 1 heure avant de servir.

Vous pouvez également consulter la recette sur le blog de Piroulie

Avec cette recette on peut également préparer de délicieuses tartelettes au chocolat cœur caramel beurre salé (recette cliquez ici) :

Une fois le caramel refroidi, mettre deux cac de caramel dans le fond des tartelettes puis recouvrir de crème chocolat à l’aide d’une cas et d’une cac pour « pousser » le chocolat délicatement.

tartelette_choclat_caramel_1tartelette_choclat_caramel

Cake aux pommes caramélisées et éclats de chocolat

cake aux pommes caramélisées et éclats de chocolat

Je teste cette recette pour la première fois et c’est pas mal du tout !

Cake aux pommes caramélisées et éclats de chocolat

150 g de farine

2 c a c de levure chimique

100 g de chocolat noir grossièrement concassé

3 oeufs

1 s sucre vanillé

70 g de miel d’acacia

80 g d’amandes en poudre

10cl de lait ou lait de soja parve

Pour les pommes

3 pommes moyennes à chair ferme (ex la pink lady)

100 g de sucre

50 g de beurre ou margarine

Caraméliser les pommes : dans une poile chaude faire fondre le sucre puis ajouter le beurre, mélanger le tout avec une cuillère en bois, incorporer les pommes couper en cube, laisser dorer le tout en mélangeant en continu. Pas évident de savoir quand stopper la caramélisation des pommes alors j’ai mis le résultat à obtenir en photo ci dessous

pommes caramelisees

Préchauffez le four à 180°

Tamiser la farine avec la levure

Blanchir les oeufs, le sucre vanillé et le miel au fouet. Ajoutez les amandes en poudre, la farine, le lait et le chocolat concassé. Bien mélanger le tout et enfin incorporer les pommes caramélisées

Remplir son moule et faire cuire 30 min (temps de cuisson selon les four). Tester la cuisson à l’aide d’une pointe de couteau ou mieux un pic en bois, il doit être sec, sortir de suite du four, couvrir avec des linges propres et laisser refroidir avant de démouler

Enjoy ! 😉

Nougat Blanc

nougat blanc

Exemple présentation : plateau rond avec des truffes au chocolat au centre et des nougats blancs autour, ça a fait son effet, tout a été englouti 🙂

présentation table

Bonjour à tous,

Aujourd’hui j’ai testé la fabrication du nougat blanc. La recette est tirée du blog de mon amie Margarette, le blog piroulie, je vous recommande d’ailleurs ce blog exceptionnel, les recettes sont très bien expliquées, étape par étape, c’est une vraie mine d’or pour la cuisine cacher.

Ce nougat blanc est vraiment délicieux et a, en toute objectivité, le goût exact du nougat que l’on trouve dans le commerce. La réalisation de ce nougat demande un peu d’entrênement, la texture finale ne doit être ni trop molle ni trop dure et c’est pas évident à trouver le juste milieu, tout se joue à la préparation du sirop, sa température doit être précise, c’est pour cela qu’un thermomètre de cuisine est conseillé. Si vous ne réussissez pas du premier coup aucune inquiétude le goût délicieux du nougat y sera tout de même et comme dit mon mari dans le ventre c’est pareil 😉

Alors la recette :

Ingrédients

– 175 g de miel doux ( j’ai mis du miel toutes fleurs assez doux sinon c’était trop fort à mon goût)
– 300 g de sucre en poudre
– 2 càs d’eau
– 1 blanc d’oeuf
– 200 g d’un mélange de noisettes, de pistaches et d’amandes non salées ( mais vous pouvez ne mettre que les fruits secs que vous aimez)
– 2 feuilles de pains azymes (appelée aussi feuille d’hostie)

Réalisation

Faire revenir les fruits secs au four à 150 ° en commençant par les noisettes et les amandes puis en rajoutant au bout de 10-15 minutes les pistaches qui cuisent beaucoup plus rapidement (surveillez attentivement ça brûle vite ou faite les griller sur une poêle)

Mélangez le miel, le sucre et l’eau dans une petite casserole et faire chauffer très doucement pour faire bien fondre le sucre
Montez la température jusqu’à ce que le sirop atteigne environ 140° -il vous faut un thermomètre- (B.Dauphin préconise 143°,certains 145°)
Retirez aussitôt du feu (attention si votre sirop n’est pas assez cuit le nougat sera trop mou et collant et si vous le laissez cuire trop longtemps il va brûler ou le nougat sera trop dur)

Monter le blanc en neige très ferme et rajouter doucement le sirop : n’ayez aucune crainte votre blanc ne va pas retomber au contraire il va bien monter en moussant

Rajoutez les fruits secs puis versez la préparation dans un moule en silicone ou dans un moule tapissé d’une feuille d’hosties (je n’en avais pas et c’est dommage !!) , tassez et lissez à l’aide d’un couteau ou d’une cuillère, posez éventuellement une feuille d’hostie par dessus et tassez à nouveau.

Remarque : Si votre nougat est trop mou,avant de rajouter les fruits secs vous pouvez le dessécher au bain-marie, pour cela mettre le nougat dans une casserole sur feu très doux (sur ma plaque à induction th 1) et le dessécher en remuant constamment avec une cuillère en bois en veillant bien à ne pas brûler. A défaut de plaque électrique, ce desséchage de la masse peut être réalisé au bain-marie en posant le récipient sur une casserole d’eau en ébullition.
Quand la masse se détache du fond, la température idéale est atteinte.
Retirer du feu puis rajouter les fruits secs avec une cuillère en bois. (Bernard Dauphin)

Laissez refroidir au réfrigérateur ou dans votre cuisine s’il fait frais puis coupez en morceaux à l’aide couteau (j’ai trempé la lame dans de l’eau bouillante pour que ce soit plus facile et j’ai fait des croisillons au dessus de mes nougats)

Remarque
Le nougat a tendance à se ramollir si on le conserve quelques jours sauf si il a été bien desséché donc ne le conservez pas trop longtemps ou enrobez le de chocolat noir

Pour plus d’explications : recette sur le blog piroulie

Le nougat blanc peut être fait sans problème pendant pessah car ne contient aucun ingrédient « hametz » ou pour la mimouna en guise de zaben.

Voilà j’espère que cette recette vous aura plu et vous servira peut-être.

Naomie

Palets croquants au chocolat pralinés coeur noisette

0 1 2 2b 3

Palais croquants au chocolat pralinés coeur noisette

Faire fondre 200g de chocolat noir au bain marie (je prends une tablette Nestlé dessert), laisser refroidir dans votre cuisine à température ambiante (surtout pas au frigo il faut que le chocolat reste liquide pour les manipulations)

D’abord on réalise les coques au chocolat : A l’aide d’un pinceau en silicone ou une petite cuillère recouvrir de chocolat le fond du moule silicone, saupoudrer de suite de pralin en poudre (je prends celui de marque Vahiné) , mettre au frais (cf. résultat Photo 2)

Pendant ce temps on prépare la crème pralinée : le reste du chocolat fondu va nous servir ici : le peser et mettre le double de quantité en crème pralin (je prends le pot de marque Marguerite que je trouve chez Metro). Au bain marie mélanger le chocolat et le pralin jusqu’à obtenir un mélange bien homogène et lisse. Laisser BIEN refroidir à température ambiante.

Sortir le moule en silicone du frigo y déposer 2-3 noisette grillées et remplir de crème pralin à 90% les coques à l’aide de 2 petites cuillères (cf. Photo 3 et 4), saupoudrer de pralin en poudre le dessus pour encore plus de croquant. Mettre à nouveau au frais.

Enfin on recouvre les palais : Faire fondre au bain marie 100g de chocolat, laisser refroidir à température ambiante, recouvrir les palais de chocolat à l’aide d’une petite cuillère. Mettre a nouveau au frais, demouler.

Et voilà l’travail 😉 (cf. photo 1)

Bon we à tous, shabbat shalom !