Biscuits façon cookies pour Pessah (pâque juive)

cookies_pessah

Bonjour à tous,

Voici une excellente recette de biscuits pour Pessah (pâque juive) que je n’ai pas eu le temps malheureusement de poster pendant la fête sur le blog mais qui servira pour l’année prochaine 🙂

J’ai ajouté des pépites de chocolat à la préparation pour en faire des cookies.

La recette est très simple et le résultat délicieux, ils ont littéralement été dévoré, je pense même les faire toute l’année !

Cette recette détrône largement tous les gâteaux (pas bons et chers) que nous pouvons trouvés dans le commerce pendant la fête!

Alors sans plus tarder voici la recette :

Pour une 20ene de biscuits cookies il vous faudra :

80g de margarine,

100g de sucre en poudre,

1 sachet de sucre vanillé (cacher lepassah),

1 oeuf,

1 pincée de sel,

150g de farine de matsa (galette simple),

100g de fécule de pomme de terre,

80g d’amande en poudre,

1 sachet de levure chimique (cacher lepessah),

150g de chocolat noir ou pépites de chocolat (prenez au moins dosé à 50% de cacao).

Préparation :

Mixer la margarine avec le sucre et le sucre vanille.

Ajouter un oeuf et une pincée de sel. Bien mélanger le tout. Réserver.

Mélanger la farine de matsa avec la fécule de pomme de terre et la poudre d amande. Ajouter une levure chimique cacher lepessah. Bien mélanger.

Incorporer au mélange précédent. Ajouter un peu d eau si besoin. La pâte doit être collante.

Casser grossièrement en petits morceaux le chocolat noir ou ajouter les petites de chocolat si vous avez.

Incorporer le chocolat à la préparation.

Préchauffer le four à 180°.

Sur un plaque de cuisson + papier sulfurisé avec deux cuillères à soupe former des tas, les espacer assez car les biscuits vont s’étaler un peu à la cuisson.

Cuir à 180° pendant 30min. Temps de cuisson selon les fours.
Les biscuits doivent être assez dorés.

A la sortie du four laisser refroidir sans couvrir pour qu ils soient croustillants.

Et voilà vous m en donnerez des nouvelles

Bonne fête à tous et que dans les joies !!!

Naomie

Publicités

Nougat Blanc

nougat blanc

Exemple présentation : plateau rond avec des truffes au chocolat au centre et des nougats blancs autour, ça a fait son effet, tout a été englouti 🙂

présentation table

Bonjour à tous,

Aujourd’hui j’ai testé la fabrication du nougat blanc. La recette est tirée du blog de mon amie Margarette, le blog piroulie, je vous recommande d’ailleurs ce blog exceptionnel, les recettes sont très bien expliquées, étape par étape, c’est une vraie mine d’or pour la cuisine cacher.

Ce nougat blanc est vraiment délicieux et a, en toute objectivité, le goût exact du nougat que l’on trouve dans le commerce. La réalisation de ce nougat demande un peu d’entrênement, la texture finale ne doit être ni trop molle ni trop dure et c’est pas évident à trouver le juste milieu, tout se joue à la préparation du sirop, sa température doit être précise, c’est pour cela qu’un thermomètre de cuisine est conseillé. Si vous ne réussissez pas du premier coup aucune inquiétude le goût délicieux du nougat y sera tout de même et comme dit mon mari dans le ventre c’est pareil 😉

Alors la recette :

Ingrédients

– 175 g de miel doux ( j’ai mis du miel toutes fleurs assez doux sinon c’était trop fort à mon goût)
– 300 g de sucre en poudre
– 2 càs d’eau
– 1 blanc d’oeuf
– 200 g d’un mélange de noisettes, de pistaches et d’amandes non salées ( mais vous pouvez ne mettre que les fruits secs que vous aimez)
– 2 feuilles de pains azymes (appelée aussi feuille d’hostie)

Réalisation

Faire revenir les fruits secs au four à 150 ° en commençant par les noisettes et les amandes puis en rajoutant au bout de 10-15 minutes les pistaches qui cuisent beaucoup plus rapidement (surveillez attentivement ça brûle vite ou faite les griller sur une poêle)

Mélangez le miel, le sucre et l’eau dans une petite casserole et faire chauffer très doucement pour faire bien fondre le sucre
Montez la température jusqu’à ce que le sirop atteigne environ 140° -il vous faut un thermomètre- (B.Dauphin préconise 143°,certains 145°)
Retirez aussitôt du feu (attention si votre sirop n’est pas assez cuit le nougat sera trop mou et collant et si vous le laissez cuire trop longtemps il va brûler ou le nougat sera trop dur)

Monter le blanc en neige très ferme et rajouter doucement le sirop : n’ayez aucune crainte votre blanc ne va pas retomber au contraire il va bien monter en moussant.

Rajoutez les fruits secs puis versez la préparation dans un moule en silicone ou dans un moule tapissé d’une feuille d’hosties (insert Naomie Cook : pour moi un moule en silicone rond pour cake), tassez et lissez à l’aide d’un couteau ou d’une cuillère, posez éventuellement une feuille d’hostie par dessus et tassez à nouveau.

Remarque : Si votre nougat est trop mou,avant de rajouter les fruits secs vous pouvez le dessécher au bain-marie, pour cela mettre le nougat dans une casserole sur feu très doux (sur ma plaque à induction th 1) et le dessécher en remuant constamment avec une cuillère en bois en veillant bien à ne pas brûler. A défaut de plaque électrique, ce desséchage de la masse peut être réalisé au bain-marie en posant le récipient sur une casserole d’eau en ébullition.
Quand la masse se détache du fond, la température idéale est atteinte.
Retirer du feu puis rajouter les fruits secs avec une cuillère en bois. (Bernard Dauphin)

Laissez refroidir au réfrigérateur ou dans votre cuisine s’il fait frais puis coupez en morceaux à l’aide couteau (j’ai trempé la lame dans de l’eau bouillante pour que ce soit plus facile et j’ai fait des croisillons au dessus de mes nougats)

Remarque
Le nougat a tendance à se ramollir si on le conserve quelques jours sauf si il a été bien desséché donc ne le conservez pas trop longtemps ou enrobez le de chocolat noir

Pour voir la recette sur le blog piroulie c’est ici : recette sur le blog piroulie

Le nougat blanc peut être fait sans problème pendant pessah car ne contient aucun ingrédient « hametz » ou pour la mimouna en guise de zaben.

Voilà j’espère que cette recette vous aura plu et vous servira peut-être.

Naomie

Cake au chocolat, amande et noisette, cœur fondant. Sans farine ni gluten.

cake_chocolat_pessah

Bonjour à tous,

Voici la 2e recette de gâteau pour Pessah que j’ai testé cette année et je dois dire que le résultat est bluffant! Le gâteau reste fondant à l’intérieur, le goût prononcé de chocolat mélangé à celui de la noisette et des amandes est exquis. Encore une recette que je n’hésiterai pas à faire toute l’année. Sa préparation prend 5 minutes montre en main!

Alors la recette :

Faire fondre au bain marie 200g de choco noir. Poser le récipient sur une grille, ajouter au chocolat fondu 60g de margarine goût beurre (ou du beurre pour une recette au lait) ajouter 100g de noisette en poudre, 100 d’amande en poudre, 50g de fécule de pomme de terre et un sachet de levure chimique cacher lepessah. Battre à part 4 oeufs avec 100g de sucre. Mélanger le tout bien uniformément. Verser la préparation dans un moule (en silicone pourmoi) ou encore mieux et c’est ce que je ferai la prochaine fois, dans des ramequins individuels. 

gateau_chocolat_cru

Enfourner 35 min a 180º dans un four préchauffe.

gateau-chocolat_cuit

Bon appétit et bonnes fêtes de Pessah à tous!

Naomie

NB: pour voir la recette pour Pessah du cake à l’orange, amande et éclats de chocolat cliquez ici.

Cake à l’orange, amande et éclats de chocolat sans farine ni gluten

cake à l'orange

Bonjour à tous,

Je suis très heureuse de vous retrouver aujourd’hui avec une délicieuse recette de gâteau pour Pessah. C’est la première année que je réalise des gâteaux au four pour pessah et je dois avouer que le résultat est plus que satisfaisant! (surtout que j’ai laisse derrière moi les gâteaux trop gras, « poudreux » et or de prix du commerce). La recette de ce cake à l’orange m’a été inspirée par la recette du gâteau à l’orange de l’excellent blog piroulie que vous pouvez consulter ici. J’ai ajouté à la recette initiale de la fécule de pomme de terre pour plus de consistance et des éclats de chocolat (pour plus de gourmandise 🙂 ) aussi j’ai opté pour un confit d’orange avant son incorporation à la pâte à cake.

Voici la recette :

Tout d abord faire confire deux oranges bio couper en gros morceaux dans 60g de sucre et 60g de margarine gout beurre (ou de beurre pour une recette au lait).

confit d'oranges bio

Pendant ce temps on mélange 120g de sucre a 5 oeufs puis on ajoute 200g d’amande en poudre, 50g de fécule de pomme de terre, un sachet de levure chimique cacher lepessah et on jette des éclats de chocolat noir (j ai coupe en morceaux grossier une tablette de chocolat noir de 75g).

éclats de chocolat noir

On mixe la confiture d’orange et on l introduit à la préparation précédente. Déposer la préparation dans un moule à cakeou mieux dans des ramequins individuels. 

Enfourner a 180º pendant 40min dans un four préchauffé.

cake cru

Sortir du four le cake, il doit être joliment doré sur le dessus. Déposer le moule sur une grille et couvrir d’un linge propre. Laisser refroidir avant de démouler.

cake cuit

A noter que le cake ne se démoule pas aussi simplement qu’un cake classique, je compte faire pour la prochaine des parts individuelles à déguster directement dans des ramequins.

Au niveau du goût le mélange de l’orange au gout des amandes ajouté à cela la saveur d’un bon chocolat noir … c’est un pur délice! De plus la texture du cake reste « mouillée » ce qui rend la dégustation très agréable. On l’accompagne aisément d’un bon café ou en dessert avec une jolie crème chantilly.

Le gâteau se conserve 2j au sec dans une boite hermétique puis au froid du fait de sa teneur en orange.

Cette année j’ai également réalisé un délicieux cake tout chocolat, l’intérieur de ce gâteau reste fondant! Inutile de préciser que ce gâteau plait aisément à toute la famille! (pour voir la recette du gâteau au chocolat cliquez ici)

Harosset

Harosset

La Harosset est utilisée pendant le seder de Pessah, elle se mange avec de la salade, sur de la matsa (galette) ou pour les amateurs tout simplement à la cuillère 🙂

Cette recette est celle de ma maman, cette année je la prépare moi même pour la première fois et je partage avec vous le résultat. La recette est simple et délicieuse, même les enfants l’ont mangé volontiers 😉

Harosset

200g de dates (attention vérifier une à une la présence ou non de verres, jeter les véreuses)
150g de noix
100g d’amandes enondées
100g de noisettes
1 pomme
le jus d’une demi orange
2 cas de vin rouge au moment de servir

Mixer les noix, les amandes, les noisettes, les dates. Couper la pomme en petits morceaux et la mixer. Mélanger le tout ajouter le jus d’orange
Au moment servir incorporer le vin rouge

Bonnes fêtes de Pessah à tous !!

Naomie

Poulet aux aubergines, citron confit et olives (spécialité marocaine)

poulet aubergines olives citron confit

Poulet aux aubergines, citron confit et olives. Une spécialité marocaine qui m’a été transmise par ma maman chérie. On a l’habitude de préparer ce plat spécialement à kippour mais on peut le faire toute l’année, comme pour vendredi soir ou encore les mi-fête de Pessah (Pâques). C’est un plat assez gras car il se fait avec des parguits de poulet mais l’on peut aisément utiliser des blancs afin de limiter les dégâts 😉 . Une chose est sûr c’est que ce poulet au aubergines et citron a toujours beaucoup de succès chez nous!

Pour réaliser ce plat il vous faudra :

Environ 500g de poulet (sur la photo cesont des blancs de poulet coupé en morceaux mais on peut mettre des parguits, des cuisses ou encore des ailes)

un demi citron confit (la recette pour réaliser de délicieux citrons confit maison :  réaliser ses propres citrons confits 100% naturel, pour la recette cliquez ici )

Le jus d’un citron frais

3 cuillère à soupe d’olives à la provençale (vous pouvez aussi mettre les cassés citrons ou celles que vous préférez)

1 gros oignon

1 petite aubergine

2 poignets d’amandes émondées

sel, paprika, curcuma (poivre si vous aimez)

sucre en poudre

Alors tout d’abord nous allons faire mariner le poulet : couper les blancs en morceaux de 5 cm de large environ, saler les morceaux et les laisser mariner 30 min dans le jus de citron.

Ensuite on fait frire l’aubergine. Choisissez une grande poile assez profonde pour laquelle vous avez un couvercle adapté car c’est dans ce contenant que nous allons préparer le plat en totalité. Donc l’aubergine : l’éplucher en « zèbre », la couper en rondelles de 1 à 1.5 cm de large, piquer les rondelles à la fourchette, les placer dans une passoire que l’on posera sur une assiette creuse, saler le tout, laisser dégorger les aubergines de leur eau pendant environ 1h (vider l’assiette creuse de temps en temps). Faire frire les aubergines sur chaque face, mettre de côté.

Dans l’huile qui a servi pour frire les aubergines nous allons faire frire les amandes émondées : mettre les amandes dans l’huile chaude, mélanger pour les imprégner d’huile en totalité, saler, faire frire chaque face quelques minutes. Attention garder les amandes sous surveillance, ça prend vite! Réserver les amandes.

Émincer l’oignon le faire revenir dans l’huile (toujours celle qui a servi pour l’aubergine et les amandes), saupoudrer de sucre en poudre, une fois l’oignon confit, on ajoute vos épices préférées (curcuma et paprika pour moi) et du sel, mélanger le tout laisser rougir les oignons.

Déposer le poulet sur les oignons, couper le citron confit en petit morceaux que l’on déposera par ci par là, de même pour les rondelles d’aubergines que l’on coupera en 2 ou 3. Mettre un fond d’eau (vraiment un fond). Couvrir et laisser mijoter 20 min à feu doux, ajouter les olives, laisser mijoter à nouveau 10 min, prolonger le temps de cuisson s’il reste encore de l’eau. 

Au moment de servir mettre quelques amandes de ci de là dans l’assiette en guise de décoration et qui ajoutera un petit croquant au plat!

Remarque : vous pouvez également faire ce plat avec de l’agneau pour pessah, c’est délicieux !

Voilà j’espère que cette recette vous aura plu et vous servira peut-être.

A très bientôt sur Naomie Cook!

Nomie

Chocolats en coque

chocolat

Il y a différentes manières de fabriquer ses chocolats maisons, soit en utilisant une plaque en silicone de chocolat et dans ce cas on « fermera » ses chocolats avant de les démouler (résulat et recette cliquez ICI Chocolats caramel beurre salé coeur noisette grillée) soit en formant des coques en chocolat avant de les remplir de pralin en crème, de mousse au chocolat, de caramel beurre salé et j’en passe 🙂

Je présente dans cette article une description pas à pas de la deuxième technique, la fabrication de chocolats en coque. Pour les coques en chocolat, c’est pas évident de décrire la technique alors je vous ai fait une petite vidéo 😉 et la recette complète de chocolats pralinés est juste après.

C’est parti !

Tout d’abord pour les coques en chocolat :

Faire fondre 200g de chocolat noir au bain marie (très important), laisser refroidir à température ambiante pour que la texture s’épaississe un peu, que le chocolat ne retombe pas au fond du moule.

Ensuite on forme ses coques en chocolat :

On les laisse durcir au frigo (le bas du frigo de préférence) pendant une heure.

Pendant ce temps on prépare le pralin en crème :

Faire fondre 50g de chocolat noir au bain marie et ajouter délicatement 100g de pralin en crème (que vous trouverez dans le commerce, dans la vidéo on voit un petit pot blanc c’est le pralin en crème, je l’ai trouvé chez naouri pendant pessah mais sinon je prends le pralin chez METRO de la marque Marguerite). Bien mélanger le tout à l’aide d’une spatule en silicone ou d’une cuillère en bois, le mélange doit être bien lisse et uniforme (Cf. photo ci-dessous)

couleur et texture du pralin en creme
Couleur et texture du pralin en crème

Le pralin en crème est prêt il nous servira à remplir les coques en chocolat. On le laisse bien refroidir à température ambiante, il ne doit pas être tiède mais à température ambiante sinon les coques en chocolat vont fondre.

Sortir les coques en chocolat du frigo, pour le coeur introduire à l’intérieur de chacune des coques du pralin en poudre (ici dans l’exemple), une noisette, une amande grillée ou autre.

un peu de pralin au poudre au fond de chaque coque
Un peu de pralin au poudre au fond de chaque coque

On ajoute à l’aide de deux petites cuillères le pralin en crème

on remplit de pralin en crème
On remplit  les coques de pralin en crème

on remplit de pralin en crème

Et enfin on saupoudre de pralin en poudre pour la déco.

on saupoudre de pralin en poudre
On saupoudre de pralin en poudre

Mettre au frigo de nouveau pendant 1h environ. Démouler délicatement chaque chocolat. Et enfin il ne vous reste plus qu’à déguster 🙂

Petits chocolats pralinés double saveur : crème praliné coeur noisette et caramel praliné.
Petits chocolats pralinés double saveur : crème praliné coeur noisette et caramel praliné.

NB: Pour certains chocolats il faudra démouler les coques avant de les remplir sinon on abîmerait la garniture en les démoulant. Et là attention l’étape de démoulage sera en encore plus délicate, faudra prendre bien soin de ne pas casser les coques et de démouler avec les mains froides pour que le chocolat ne fonde entre vos doigts (ce serait dommage n est ce pas :-). C’est ce que j’ai fait pour les chocolats mousse pralinée et au caramel praliné.

Coques en chocolat mousse pralinée
Coques en chocolat mousse pralinée
Sucettes chocolat praliné
Sucettes en chocolat praliné
coques en chocolat pralinées surmontées d'une noisette grillée caramélisée et saupoudrées de pralin
Le meilleur pour la fin : Coques en chocolat pralinées surmontées d’une noisette grillée caramélisée et saupoudrées de pralin

chocolat