Nougat Blanc

nougat blanc

Exemple présentation : plateau rond avec des truffes au chocolat au centre et des nougats blancs autour, ça a fait son effet, tout a été englouti 🙂

présentation table

Bonjour à tous,

Aujourd’hui j’ai testé la fabrication du nougat blanc. La recette est tirée du blog de mon amie Margarette, le blog piroulie, je vous recommande d’ailleurs ce blog exceptionnel, les recettes sont très bien expliquées, étape par étape, c’est une vraie mine d’or pour la cuisine cacher.

Ce nougat blanc est vraiment délicieux et a, en toute objectivité, le goût exact du nougat que l’on trouve dans le commerce. La réalisation de ce nougat demande un peu d’entrênement, la texture finale ne doit être ni trop molle ni trop dure et c’est pas évident à trouver le juste milieu, tout se joue à la préparation du sirop, sa température doit être précise, c’est pour cela qu’un thermomètre de cuisine est conseillé. Si vous ne réussissez pas du premier coup aucune inquiétude le goût délicieux du nougat y sera tout de même et comme dit mon mari dans le ventre c’est pareil 😉

Alors la recette :

Ingrédients

– 175 g de miel doux ( j’ai mis du miel toutes fleurs assez doux sinon c’était trop fort à mon goût)
– 300 g de sucre en poudre
– 2 càs d’eau
– 1 blanc d’oeuf
– 200 g d’un mélange de noisettes, de pistaches et d’amandes non salées ( mais vous pouvez ne mettre que les fruits secs que vous aimez)
– 2 feuilles de pains azymes (appelée aussi feuille d’hostie)

Réalisation

Faire revenir les fruits secs au four à 150 ° en commençant par les noisettes et les amandes puis en rajoutant au bout de 10-15 minutes les pistaches qui cuisent beaucoup plus rapidement (surveillez attentivement ça brûle vite ou faite les griller sur une poêle)

Mélangez le miel, le sucre et l’eau dans une petite casserole et faire chauffer très doucement pour faire bien fondre le sucre
Montez la température jusqu’à ce que le sirop atteigne environ 140° -il vous faut un thermomètre- (B.Dauphin préconise 143°,certains 145°)
Retirez aussitôt du feu (attention si votre sirop n’est pas assez cuit le nougat sera trop mou et collant et si vous le laissez cuire trop longtemps il va brûler ou le nougat sera trop dur)

Monter le blanc en neige très ferme et rajouter doucement le sirop : n’ayez aucune crainte votre blanc ne va pas retomber au contraire il va bien monter en moussant.

Rajoutez les fruits secs puis versez la préparation dans un moule en silicone ou dans un moule tapissé d’une feuille d’hosties (insert Naomie Cook : pour moi un moule en silicone rond pour cake), tassez et lissez à l’aide d’un couteau ou d’une cuillère, posez éventuellement une feuille d’hostie par dessus et tassez à nouveau.

Remarque : Si votre nougat est trop mou,avant de rajouter les fruits secs vous pouvez le dessécher au bain-marie, pour cela mettre le nougat dans une casserole sur feu très doux (sur ma plaque à induction th 1) et le dessécher en remuant constamment avec une cuillère en bois en veillant bien à ne pas brûler. A défaut de plaque électrique, ce desséchage de la masse peut être réalisé au bain-marie en posant le récipient sur une casserole d’eau en ébullition.
Quand la masse se détache du fond, la température idéale est atteinte.
Retirer du feu puis rajouter les fruits secs avec une cuillère en bois. (Bernard Dauphin)

Laissez refroidir au réfrigérateur ou dans votre cuisine s’il fait frais puis coupez en morceaux à l’aide couteau (j’ai trempé la lame dans de l’eau bouillante pour que ce soit plus facile et j’ai fait des croisillons au dessus de mes nougats)

Remarque
Le nougat a tendance à se ramollir si on le conserve quelques jours sauf si il a été bien desséché donc ne le conservez pas trop longtemps ou enrobez le de chocolat noir

Pour voir la recette sur le blog piroulie c’est ici : recette sur le blog piroulie

Le nougat blanc peut être fait sans problème pendant pessah car ne contient aucun ingrédient « hametz » ou pour la mimouna en guise de zaben.

Voilà j’espère que cette recette vous aura plu et vous servira peut-être.

Naomie

Nougat de boules. Une spécialité marocaine.

nougt _de_boules1 nougat_de_boules

Bonjour à tous,

C’est avec grand plaisir que je vous retrouve aujourd’hui pour une nouvelle recette de nougat marocain, le nougat de boules. Il s’agit là des boules de pâtes que l’on frit et que l’on enrobe ensuite dans un caramel liquide.On compose avec ce nougat de boule de très jolis plateaux orientaux. Cette douceur originale accompagne à merveille un bon café. Ce nougat n’est pas courant, mais pour sûr, il fera très plaisir à ceux et celles qui le connaissent du Maroc ou de leur grands-parents 😉

Alors sans plus attendre voici la recette.

La pâte :

2 oeufs

1 cuillère à soupe d’huile

1/2 paquet de levure chimique

2 cuillère à soupe d’eau

Mélanger les ingrédients ajouter de la farine au fur et à mesure jusqu’à obtenir une pâte compact, assez dure.

Chauffer un bain d’huile dans un wok ou équivalent. Former des boudins de 1 cm de diamètre, couper au couteau des morceaux de pâte d’1 cm de large, les arrondir rapidement au doigts. Une fois le bain d’huile bien chaud, plonger les boules, les laisser dorer. Déposer les boules sur un papier absorbant laisser tiédir.

Pendant ce temps on prépare le caramel :

Faire fondre dans une casserole à fond épais 200 g de sucre en poudre (à feu vif puis à feu doux toujours sous surveillance et avec une cuillère en bois à la main afin de mélanger régulièrement). Une fois sucre fondu ajouter 1/2 cuillère à soupe de citron ou de vinaigre, cela fera briller le caramel. Retirer du feu introduire les boules 3 par 3 dans le caramel à l’aide de 2 cuillère à soupe déposer sur du papier sulfurisé le temps que le nougat refroidisse.

Une fois froid introduire le nougat  dans des caissettes en papier.

Voilà j’espère que cette recette vous a plu et vous servira peut-être.

Enjoy!

Naomie

NB: le plateau de gauche contient également des nougats au sésame, pour la recette détaillée cliquez ici.

Nougat au sésame

nougat sésame

En prévision des fêtes de Tichri voici la recette du nougat au sésame pour le séder de Roch Hachana (nouvel an juif). J’ai eu l’occasion d’essayer plusieurs recettes, celle-ci reste la meilleure !

La recette du nougat au sésame

400gr de sucre
200g de sésame grillé ou blanc (le grillé est mon préféré pour la couleur mais aussi pour le goût)
¼ verre de vinaigre (verre plastique 20cl)

Dans une casserole faire fondre tout d’abord à grand feu puis à feu doux les 400 gr de sucre, mélanger régulièrement (pour cette étape il faudra être patient, le sucre fond lentement).
Une fois que la totalité du sucre à fondu et a donné une belle couleur marron, incorporer peu à peu le vinaigre et bien remuer en même temps. Eteindre le feu. Incorporer les graines de sésame. Bien mélanger jusqu’à obtenir un mélange homogène (attention il faut agir vite ! ).
Étaler avec une spatule en bois le contenu assez finement sur du papier sulfurisé.
Laisser un peu tièdir mais pas trop, car avant que le mélange ne refroidisse quadriller en biais avec la pointe d’un couteau.
Laisser refroidir puis casser à la main des morceaux de nougats. Présenter dans des caissettes en papiers par exemple.

Shana tova oumétouka ! (bonne et douce année)

Vous avez aussi la recette du nougat blanc cliquez ici

La recette du nougat glacé cliquez ici

La recette du nougat de boule, une spécialité marocaine, cliquez ici 

Nougat Blanc

nougat blanc

Exemple présentation : plateau rond avec des truffes au chocolat au centre et des nougats blancs autour, ça a fait son effet, tout a été englouti 🙂

présentation table

Bonjour à tous,

Aujourd’hui j’ai testé la fabrication du nougat blanc. La recette est tirée du blog de mon amie Margarette, le blog piroulie, je vous recommande d’ailleurs ce blog exceptionnel, les recettes sont très bien expliquées, étape par étape, c’est une vraie mine d’or pour la cuisine cacher.

Ce nougat blanc est vraiment délicieux et a, en toute objectivité, le goût exact du nougat que l’on trouve dans le commerce. La réalisation de ce nougat demande un peu d’entrênement, la texture finale ne doit être ni trop molle ni trop dure et c’est pas évident à trouver le juste milieu, tout se joue à la préparation du sirop, sa température doit être précise, c’est pour cela qu’un thermomètre de cuisine est conseillé. Si vous ne réussissez pas du premier coup aucune inquiétude le goût délicieux du nougat y sera tout de même et comme dit mon mari dans le ventre c’est pareil 😉

Alors la recette :

Ingrédients

– 175 g de miel doux ( j’ai mis du miel toutes fleurs assez doux sinon c’était trop fort à mon goût)
– 300 g de sucre en poudre
– 2 càs d’eau
– 1 blanc d’oeuf
– 200 g d’un mélange de noisettes, de pistaches et d’amandes non salées ( mais vous pouvez ne mettre que les fruits secs que vous aimez)
– 2 feuilles de pains azymes (appelée aussi feuille d’hostie)

Réalisation

Faire revenir les fruits secs au four à 150 ° en commençant par les noisettes et les amandes puis en rajoutant au bout de 10-15 minutes les pistaches qui cuisent beaucoup plus rapidement (surveillez attentivement ça brûle vite ou faite les griller sur une poêle)

Mélangez le miel, le sucre et l’eau dans une petite casserole et faire chauffer très doucement pour faire bien fondre le sucre
Montez la température jusqu’à ce que le sirop atteigne environ 140° -il vous faut un thermomètre- (B.Dauphin préconise 143°,certains 145°)
Retirez aussitôt du feu (attention si votre sirop n’est pas assez cuit le nougat sera trop mou et collant et si vous le laissez cuire trop longtemps il va brûler ou le nougat sera trop dur)

Monter le blanc en neige très ferme et rajouter doucement le sirop : n’ayez aucune crainte votre blanc ne va pas retomber au contraire il va bien monter en moussant

Rajoutez les fruits secs puis versez la préparation dans un moule en silicone ou dans un moule tapissé d’une feuille d’hosties (je n’en avais pas et c’est dommage !!) , tassez et lissez à l’aide d’un couteau ou d’une cuillère, posez éventuellement une feuille d’hostie par dessus et tassez à nouveau.

Remarque : Si votre nougat est trop mou,avant de rajouter les fruits secs vous pouvez le dessécher au bain-marie, pour cela mettre le nougat dans une casserole sur feu très doux (sur ma plaque à induction th 1) et le dessécher en remuant constamment avec une cuillère en bois en veillant bien à ne pas brûler. A défaut de plaque électrique, ce desséchage de la masse peut être réalisé au bain-marie en posant le récipient sur une casserole d’eau en ébullition.
Quand la masse se détache du fond, la température idéale est atteinte.
Retirer du feu puis rajouter les fruits secs avec une cuillère en bois. (Bernard Dauphin)

Laissez refroidir au réfrigérateur ou dans votre cuisine s’il fait frais puis coupez en morceaux à l’aide couteau (j’ai trempé la lame dans de l’eau bouillante pour que ce soit plus facile et j’ai fait des croisillons au dessus de mes nougats)

Remarque
Le nougat a tendance à se ramollir si on le conserve quelques jours sauf si il a été bien desséché donc ne le conservez pas trop longtemps ou enrobez le de chocolat noir

Pour plus d’explications : recette sur le blog piroulie

Le nougat blanc peut être fait sans problème pendant pessah car ne contient aucun ingrédient « hametz » ou pour la mimouna en guise de zaben.

Voilà j’espère que cette recette vous aura plu et vous servira peut-être.

Naomie