Palets pralinés, très simple à réaliser !!

truffes_chocolat_caramel_palets_pralines3

Hello à tous,

2 eme recette du jour (enfin du soir plutôt), la recette de délicieux palets pralinés. Cette recette est hyper simple et rapide pour un résultat super joli et de délicieux chocolats qui enchanteront toute la famille (vous allez vous faire ADORER en quelques secondes de dégustations hihi :))

Alors pour réaliser environs 16 palets pralinés comme sur la photos, il vous faudra :

100 de chocolat noir

125 d’amandin tout prêt ou je vous donne la recette plus bas

une grosse c à soupe de pralin en crème

du pralin en éclat pour la déco

La préparation :

Faire fondre au bain marie le chocolat noir et le pralin en crème, mélanger le tout jusqu’à obtenir une texture bien lisse et homogène

chocolat_praline

Incorporer l’amandin :

chocolat_praline_amandin

Pour préparer son amandin : mixer 125g d’amandes et noisettes grillées + 20g d’amandes émondées. Prélever les éclats qui n’ont pas voulu se mixer finement.

Voici le résultat obtenu pour un amandin parfait :

amandin

Ensuite il suffit de laisser tiédir un peu le mélange, le placer dans un moule en silicone en forme de palets (ou autre), saupoudrer de pralin en éclats.

palets_pralines

Placer au frigo le moule pendant 2 à 3h démouler et voilà vos palets pralinés sont prêts à faire fondre famille et amis :))))

A bientôt sur Naomie Cook !!

Naomie

Nougat Blanc

nougat blanc

Exemple présentation : plateau rond avec des truffes au chocolat au centre et des nougats blancs autour, ça a fait son effet, tout a été englouti 🙂

présentation table

Bonjour à tous,

Aujourd’hui j’ai testé la fabrication du nougat blanc. La recette est tirée du blog de mon amie Margarette, le blog piroulie, je vous recommande d’ailleurs ce blog exceptionnel, les recettes sont très bien expliquées, étape par étape, c’est une vraie mine d’or pour la cuisine cacher.

Ce nougat blanc est vraiment délicieux et a, en toute objectivité, le goût exact du nougat que l’on trouve dans le commerce. La réalisation de ce nougat demande un peu d’entrênement, la texture finale ne doit être ni trop molle ni trop dure et c’est pas évident à trouver le juste milieu, tout se joue à la préparation du sirop, sa température doit être précise, c’est pour cela qu’un thermomètre de cuisine est conseillé. Si vous ne réussissez pas du premier coup aucune inquiétude le goût délicieux du nougat y sera tout de même et comme dit mon mari dans le ventre c’est pareil 😉

Alors la recette :

Ingrédients

– 175 g de miel doux ( j’ai mis du miel toutes fleurs assez doux sinon c’était trop fort à mon goût)
– 300 g de sucre en poudre
– 2 càs d’eau
– 1 blanc d’oeuf
– 200 g d’un mélange de noisettes, de pistaches et d’amandes non salées ( mais vous pouvez ne mettre que les fruits secs que vous aimez)
– 2 feuilles de pains azymes (appelée aussi feuille d’hostie)

Réalisation

Faire revenir les fruits secs au four à 150 ° en commençant par les noisettes et les amandes puis en rajoutant au bout de 10-15 minutes les pistaches qui cuisent beaucoup plus rapidement (surveillez attentivement ça brûle vite ou faite les griller sur une poêle)

Mélangez le miel, le sucre et l’eau dans une petite casserole et faire chauffer très doucement pour faire bien fondre le sucre
Montez la température jusqu’à ce que le sirop atteigne environ 140° -il vous faut un thermomètre- (B.Dauphin préconise 143°,certains 145°)
Retirez aussitôt du feu (attention si votre sirop n’est pas assez cuit le nougat sera trop mou et collant et si vous le laissez cuire trop longtemps il va brûler ou le nougat sera trop dur)

Monter le blanc en neige très ferme et rajouter doucement le sirop : n’ayez aucune crainte votre blanc ne va pas retomber au contraire il va bien monter en moussant.

Rajoutez les fruits secs puis versez la préparation dans un moule en silicone ou dans un moule tapissé d’une feuille d’hosties (insert Naomie Cook : pour moi un moule en silicone rond pour cake), tassez et lissez à l’aide d’un couteau ou d’une cuillère, posez éventuellement une feuille d’hostie par dessus et tassez à nouveau.

Remarque : Si votre nougat est trop mou,avant de rajouter les fruits secs vous pouvez le dessécher au bain-marie, pour cela mettre le nougat dans une casserole sur feu très doux (sur ma plaque à induction th 1) et le dessécher en remuant constamment avec une cuillère en bois en veillant bien à ne pas brûler. A défaut de plaque électrique, ce desséchage de la masse peut être réalisé au bain-marie en posant le récipient sur une casserole d’eau en ébullition.
Quand la masse se détache du fond, la température idéale est atteinte.
Retirer du feu puis rajouter les fruits secs avec une cuillère en bois. (Bernard Dauphin)

Laissez refroidir au réfrigérateur ou dans votre cuisine s’il fait frais puis coupez en morceaux à l’aide couteau (j’ai trempé la lame dans de l’eau bouillante pour que ce soit plus facile et j’ai fait des croisillons au dessus de mes nougats)

Remarque
Le nougat a tendance à se ramollir si on le conserve quelques jours sauf si il a été bien desséché donc ne le conservez pas trop longtemps ou enrobez le de chocolat noir

Pour voir la recette sur le blog piroulie c’est ici : recette sur le blog piroulie

Le nougat blanc peut être fait sans problème pendant pessah car ne contient aucun ingrédient « hametz » ou pour la mimouna en guise de zaben.

Voilà j’espère que cette recette vous aura plu et vous servira peut-être.

Naomie

Entremet glacé crème chocolat

entremet glacé1 2 3

Entremet glacé crème chocolat.  Alors pour cet entremet il faut que je vous raconte ! A la base j’ai voulu réaliser un entremet au chocolat pour Shabbat, tout ce qu’il y a de plus classique et courant, j’ai donc commencé à chercher des recettes, jusqu’à ce que je tombe sur ce lien

La personne qui a publié ce lien a suivi un stage professionnel « entremet chocolat » et a eu la bonne idée de partager la recette, explications, photos … bref tout ce qu’il faut pour réussir son entremet.

Un stage professionnel, une recette super bien expliquée étape par étape avec photos à l’appui, je me suis dis « bingo », c’est une réussite assurée en prévision !

QUE NENNI la crème ne prenait pas du tout de consistance assez ferme pour tenir, les quantités annoncées n’ont pas bien été gérées dans la recette, je ne remplissais pas la totalité du cercle et j’en passe. J’ai du reprendre la recette à deux fois pour obtenir ce résultat. Mis à part la recette du biscuit qui est super, le reste fut un désastre!

Mais je ne pouvais pas rester sur une défaite, la gourmande que je suis se voyait déjà kiffez avec mon entremet au chocolat !!!!! Impossible d’abandonner il fallait trouver une issus ! Alors qu’ai je fais hein qu’ai je fais pour pallier au résultat que je voyais déjà désastreux …. et bien j’ai congelé l’entremet. Et 6 heures plus tard surprise -> le résultat est EXTRA les crèmes ont supers bien pris le froid, juste comme il faut pour arriver à couper l’entremet proprement,  la génoise n’a pas congelé (hyper surprenant quand même mais ça marche !), on arrive facilement à couper de superbes tranches sans en perdre une miette au passage et pour le goût de la crème c’est très vraisemblablement, pour ceux qui connaissent (en même temps qui ne connait pas;) celui du milkyway !

Si je devais classer cette recette parmi celles de mon blog je la classerais sans hésiter parmi les premières voir même LA première.

Un dessert original, frais, classe et délicieux que je vous suggère d’essayer de toute urgence 🙂

Alors voici voilà la recette telle que je l’ai reprise pour obtenir l’entremet glacé crème chocolat

Recette pour un cercle de 18cm de diamètre par 7cm de hauteur pour la génoise et un peu plus grand au moment de remplir de crème soit 20cm*7cm (6 à 8 personnes). J’ai utilisé un cercle à diamètre variable.

Le biscuit
3 jaunes d’oeufs
30 g de poudre d’amande ou de noisette (j’ai utilisé de la poudre d’amande)
30 g de sucre glace
45 g farine
3 blancs d’oeuf
50 g sucre en poudre
3 cl d’eau chaude

Préchauffer le four à 200°C

Mélanger les jaunes d’oeufs et l’eau chaude au fouet en les faisant mousser.

Monter les blancs en neige en incorporant un peu de sucre en poudre, puis dès que les blancs sont montés, ajouter le restant de sucre en poudre.

Mélanger la poudre de noisette ou d’amande avec le sucre glace et la farine et l’incorporer au jaunes d’œufs.

Puis délicatement incorporer les blancs montés en meringue en soulevant la masse.

Dans un moule type moule à biscuit roulé  recouvert de papier cuisson ou dans une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé verser la pâte obtenu, bien répartir la pâte de manière uniforme. Enfourner 10 à 15 minutes à four chaud 200°C.
Recouvrir d’un linge propre à la sortie du four, laisser refroidir, couper à dimension deux cercles (diamètre à 18cm) de biscuit, démouler délicatement. (Vous pourrez déguster les chutes du biscuit avec un bon café, elles ont très exactement le goût des boudoirs !)

La crème chocolat
4 jaunes d’oeufs
7,5 cl d’eau
75 g sucre en poudre
250 g chocolat noir
350 g crème fraîche entière liquide (lait/halavi)

Fondre le chocolat au bain marie (pas au micro-onde)
Mélanger l’eau et le sucre pour faire un sirop. Porter le mélange à ébullition, le retirer du feu à la 1ère ébullition et laisser tiédir.
Verser 75 g de sirop sur les jaunes d’œufs et fouetter jusqu’à refroidissement. On obtient une crème à la texture assez liquide.

Monter la crème fraîche au fouet (du kenwood par exemple), on obtient une crème un peu épaisse faisant le ruban. Attention ne pas fouetter la crème trop longtemps elle deviendra du beurre sinon et la crème fraîche doit être absolument très froide au moment de la fouetter afin qu’elle monte bien et rapidement.

Incorporer en une fois et délicatement le chocolat chaud et les 75 g de sirop dans les jaunes d’œufs. Incorporer un peu de crème au mélange puis toute la crème.

La crème glacée (blanche du dessus)

150g crème fraîche entière liquide (lait/halavi)

100g de crème chantilly parvé (je prends celle de la marque Tnuva qu’on trouve chez naouri par exemple)

2 sucres vanillés

Monter la crème fraîche liquide (lait) comme précédemment. Monter la crème parvé en chantilly bien ferme. Incorporer les sucres vanillés puis la crème fraîche montée en soulevant le mélange de haut en bas.

Montage et décoration
Poser le cercle à entremet sur un carton ou un plateau doré comme sur la photo (on en trouve chez Metro), installer un premier biscuit dans le fond au centre.
Imbibez le très légèrement à l’aide d’un pinceau de sirop nature ou aromatisé (facultatif)

Remplir une grande poche à douille de mousse ou utilisez une spatule et recouvrir le biscuit de mousse jusqu’à la moitié de la hauteur du moule environ.
Poser le deuxième disque de biscuit lui aussi très légèrement imbibé et remplir le moule de la totalité de la mousse restante. Puis compléter la hauteur du cercle restante par la crème blanche. Bien lisser la surface à la spatule et mettre au congélateur environ 2h. Parsemer généreusement de pralin en poudre le dessus remettre au congélateur 3h. Et enfin sortir l’entremet du froid, enlèver le cercle délicatement, les contours ne sont pas nets pas grave on parsème de pralin en poudre pour masquer 😉

Voilà vous savez tout j’espère que la recette vous servira, elle nécessite pas mal de manipulation mais elle reste très accessible. Pour celles et ceux qui se lanceront, j’attends les photos de vos entremets glacés 😉

Gâteau d’anniversaire « à l’ancienne »

gateau d'anniversaire

Gâteau d’anniversaire « à l’ancienne »

Je vous propose un gâteau au chocolat fourré à la ganache chocolat framboise et recouvert de chocolat praliné. La décoration est faite avec de la chantilly (bien ferme) à l’aide d’une poche à douille.

Pour la génoise au chocolat j’ai utilisé l’excellente recette de muffins au chocolat de mon amie Michèle Attiach-Mamane que j’ai adapté à un moule rond (en silicone, bien pratique à démouler)

Recette de la génoise

150 g de farine
2 c a c de levure chimique
150 g de chocolat noir
100 g de margarine
3 oeufs
150 g de sucre
1 s sucre vanillé
70 g de miel d’acacia
80 g d’amandes en poudre

Préchauffez le four à 150°.
Tamisez la farine avec la levure. Faites fondre le chocolat noir, puis laissez le refroidir. Travaillez la margarine en pommade puis à l’aide d’un fouet incorporez le chocolat.
Blanchissez les oeufs, le sucre, le sucre vanillé et le miel au fouet, puis incorporez au mélange margarine-chocolat. Ajoutez les amandes en poudre et la farine. Bien mélanger le tout le résultat doit être homogène.
Remplissez le moule et faites cuire le cake au four pendant 30 min. Laisser refroidir avant de démouler.

Recette de la ganache choco pralin du dessus : faire fondre au bain marie 100g de chocolat noir, baisser le feu au plus bas, incorporer 200g de pralin en crème, mélanger le tout de manière à avoir un résultat homogène. Laisser tiédir à température ambiante (surtout pas au frigo le pralin durci).

Recette a ganache choco framboise : faire fonde 100g de chocolat noir au bain marie éteindre le feu, ajouter la moitié d’un pot de confiture framboise bonne maman, mélanger le tout jusqu’à ce que le mélange soit homogène.

Pour partager le gâteau en 2 sur sa longueur j’ai utilisé un fil de couture, la technique est de faire glisser le fil en mouvement au niveau de la moitié de la largeur du gâteau.

Pour recouvrir le gâteau de la ganache praliné utilisez une spatule en silicone.

Pour la décoration vous pouvez recouvrir le gâteau de pralin en poudre (je prends la marque Vahiné que l’on trouve partout carrefour, leclerc, casino …) puis placer le gâteau au frigo de manière à ce que la ganache durcisse et permettre la décoration à la poche à douille.

voilà vous savez tout !

Nougat glacé (recette parvé possible)

Nougat glacéNougat glacénougat_glace_fraises

Nougat glacé, qui n’aime pas le nougat glacé ! Voici la recette que je fais régulièrement, la recette est inratable, simple et rapide pour un résultat vraiment délicieux. C’est l’une de mes recettes préférées !

La recette est parvé, idéal pour un dessert « shabbatique » mais on peut aisément réaliser la recette au lait avec de la crème liquide à monter, type crème fleurette.

NB : avec l’expérience j’ai volontairement diminuer la quantité de sucre et de miel, les quantités rendaient le résultat vraiment trop sucré

Recette

3 œufs

150g pralin en poudre + environ 50g pour la déco

50g de noisettes grillées

50g de pistaches grillées (mais je n’en trouve pas toujours alors j’augmente la quantité de noisette en remplacement)

30g de sucre

60g de miel

400g chantilly (pour une recette parvé j’utilise la chantilly de chez Tnuva que l’on trouve au rayon frais chez Naouri)

60g de halva coupé en petit morceaux (facultatif, mais si vous en trouvez c’est délicieux, merci ma belle-soeur pour cette excellente idée)

Séparer les blancs des jaunes

Faire mousser les jaunes avec le sucre

Faire chauffer le miel dans une casserole à feu doux, laisser tiédir

Monter la chantilly (la chantilly doit être bien froide pour qu’elle monte bien)

Monter les blancs en neige ferme avec une pincée de sel et ajouter en filé le miel tout en mélangeant

Les blancs en neige ferme :

blanc_neige

Incorporer le pralin en poudre dans la chantilly, puis les noisettes, les pistaches, les jaunes, la halva. Incorporer le mélange en 4 ou 5 fois dans les blancs sans les casser (soulever la préparation de bas en haut à l’aide d’une spatule en silicone pour bien répartir le mélange sans faire tomber les blancs)

Mettre au congélo pendant au moins 6h (avec ces quantités on remplit par exemple une barquette en aluminium de 2L).

A servir avec un coulis de fruit rouge ou sur un caramel liquide, saupoudrer de pralin en poudre pour la déco.

Chocolats en coque

chocolat

Il y a différentes manières de fabriquer ses chocolats maisons, soit en utilisant une plaque en silicone de chocolat et dans ce cas on « fermera » ses chocolats avant de les démouler (résulat et recette cliquez ICI Chocolats caramel beurre salé coeur noisette grillée) soit en formant des coques en chocolat avant de les remplir de pralin en crème, de mousse au chocolat, de caramel beurre salé et j’en passe 🙂

Je présente dans cette article une description pas à pas de la deuxième technique, la fabrication de chocolats en coque. Pour les coques en chocolat, c’est pas évident de décrire la technique alors je vous ai fait une petite vidéo 😉 et la recette complète de chocolats pralinés est juste après.

C’est parti !

Tout d’abord pour les coques en chocolat :

Faire fondre 200g de chocolat noir au bain marie (très important), laisser refroidir à température ambiante pour que la texture s’épaississe un peu, que le chocolat ne retombe pas au fond du moule.

Ensuite on forme ses coques en chocolat :

On les laisse durcir au frigo (le bas du frigo de préférence) pendant une heure.

Pendant ce temps on prépare le pralin en crème :

Faire fondre 50g de chocolat noir au bain marie et ajouter délicatement 100g de pralin en crème (que vous trouverez dans le commerce, dans la vidéo on voit un petit pot blanc c’est le pralin en crème, je l’ai trouvé chez naouri pendant pessah mais sinon je prends le pralin chez METRO de la marque Marguerite). Bien mélanger le tout à l’aide d’une spatule en silicone ou d’une cuillère en bois, le mélange doit être bien lisse et uniforme (Cf. photo ci-dessous)

couleur et texture du pralin en creme
Couleur et texture du pralin en crème

Le pralin en crème est prêt il nous servira à remplir les coques en chocolat. On le laisse bien refroidir à température ambiante, il ne doit pas être tiède mais à température ambiante sinon les coques en chocolat vont fondre.

Sortir les coques en chocolat du frigo, pour le coeur introduire à l’intérieur de chacune des coques du pralin en poudre (ici dans l’exemple), une noisette, une amande grillée ou autre.

un peu de pralin au poudre au fond de chaque coque
Un peu de pralin au poudre au fond de chaque coque

On ajoute à l’aide de deux petites cuillères le pralin en crème

on remplit de pralin en crème
On remplit  les coques de pralin en crème

on remplit de pralin en crème

Et enfin on saupoudre de pralin en poudre pour la déco.

on saupoudre de pralin en poudre
On saupoudre de pralin en poudre

Mettre au frigo de nouveau pendant 1h environ. Démouler délicatement chaque chocolat. Et enfin il ne vous reste plus qu’à déguster 🙂

Petits chocolats pralinés double saveur : crème praliné coeur noisette et caramel praliné.
Petits chocolats pralinés double saveur : crème praliné coeur noisette et caramel praliné.

NB: Pour certains chocolats il faudra démouler les coques avant de les remplir sinon on abîmerait la garniture en les démoulant. Et là attention l’étape de démoulage sera en encore plus délicate, faudra prendre bien soin de ne pas casser les coques et de démouler avec les mains froides pour que le chocolat ne fonde entre vos doigts (ce serait dommage n est ce pas :-). C’est ce que j’ai fait pour les chocolats mousse pralinée et au caramel praliné.

Coques en chocolat mousse pralinée
Coques en chocolat mousse pralinée
Sucettes chocolat praliné
Sucettes en chocolat praliné
coques en chocolat pralinées surmontées d'une noisette grillée caramélisée et saupoudrées de pralin
Le meilleur pour la fin : Coques en chocolat pralinées surmontées d’une noisette grillée caramélisée et saupoudrées de pralin

chocolat

Cake au pralin

1 cake pralin sortie du four 2 cake pralin 1 3 cake pralin 4 cake pralin et mousse glacée au chocolat

Voici la recette du cake au pralin de mon amie Corine Dewulf-Gianikotsios dont je vous recommande la page facebook : Les délices de Coco

C’est une recette simple, rapide et délicieuse que je fais régulièrement. Moins de dix min de préparation et c’est au four, alors pourquoi se priver d’un si bon cake fait maison 😉

Recette :

2oeufs

150g de sucre (j’ai mis 80g)

2 sachets de sucre vanillé

1 yaourt aux fruits (pas de fruits rouges) (ou 20 cl de creme soja pour un cake parvé)

160g de farine

1 sachet de levure alsa

3-4 cas de fleur d’oranger ou d’une liqueur de votre choix (je n’ai pas mis)

10cl d’huile d’olive extra vierge

100g de pralin en poudre (je prends celui de la marque Vahiné)

Battre les œufs avec les sucres, incorporer le yaourt et battre de nouveau.

Incorporer la farine avec la levure puis peu à peu l huile d’olive et la fleur d oranger et enfin ajouter le pralin.

Enfourner au four 35 min à 180°C (durée de cuisson selon les fours).

Tester la cuisson avec un pic en bois il doit être complètement sec.

Couvrir d’un linge propre à la sortie du four, démouler une fois le cake refroidi.

Sur l’une des photos j’ai accompagné la tranche de cake de boules de mousse glacée au chocolat dont la recette est ICI (cliquez)

Suggestion : pour une présentation plus soignée, vous pouvez les présenter sous forme de muffins acompagnés d’une une sauce chocolat