Dafina, recette inratable !

Bonjour à tous !

C’est avec grand plaisir que je reviens aujourd’hui sur mon blog pour partager avec vous une recette qui m’a été très souvent demandée, il s’agit de la recette de la DAFINA (Sh’khina). 

Il s’agit d’un plat typiquement marocain que les juifs Marocains préparent pour le samedi matin. Ce plat absolument délicieux qui, après sa préparation avant l’entrée du Shabbat soit vendredi matin, poursuit sa cuisson pendant une nuit sur une  plaque  électrique afin d’obtenir une caramélisation parfaite. Aujourd’hui toutes les origines confondues se régalent avec ce plat !

Après plusieurs tentatives, j’ai élaboré cette recette qui est absolument inratable et c’est avec plaisir que je la partage ici avec vous !

Si vous suivez à la lettre la préparation je vous garantie un résultat parfait !

J’ai pris de nombreuses photos pour illustrer la façon de faire. Vous verrez qu’il n’y a vraiment rien de compliqué et que tout le monde peut reussir sa DAFINA !

Alors c’est parti 🙂

Recette pour 6/8 personnes environ :

Tout d’abord deux étapes importantes à reussir absolument car c’est dans la réussite de ces étapes que réside la réussite de notre DAFINA !

1- La préparation du caramel, pour cela j’utilise un oignon : dans un grand faitout bien large, mettre 2/3 cas d’huile de tournesol, placer un gros oignon coupé assez finement et laisser l’oignon se déshydrater en remuant de temps en temps.

1-dafina

2- Pendant ce temps on prépare les pois chiches, environ 300g : on les rince bien et retire les peaux (faute de temps, j’utilise des pois chiches en bocal). Ensuite on les incorpore avec les oignons et on ajoute les épices : paprika, un peu de cumin, poivre (si vous aimez), sel et 1 cas bombée de sucre en poudre. On mélange le tout et on laisse caraméliser environ 10 min, les pois chiches doivent prendre déjà une belle couleur marron.

2-dafina

3- Une fois les pois chiches auront bien marronés, on incorpore la viande : la viande est à incorporer dés le début de la préparation car elle participe fortement au bon goût de la préparation. Ici j’ai mis du poulet préalablement rôti et désossé ainsi que de la viande rouge en morceau préalablement cuite. Mais vous pouvez également mettre des morceaux de viande crue (paleron ou basse côte), cette fois ci j’ai voulu varier :). Ajouter un fond d’eau avec la viande, pas beaucoup juste un fond, afin de poursuivre la caramélisation de la préparation.

3-dafina

Vous remarquerez la belle couleur qu’a pris déjà la préparation ! Vous pouvez alors et dés à présent être rassurée de la réussite de votre DAFINA!

4- Ensuite les étapes sont simples et s’enchaînent : on ajoute les pommes de terre, je choisis toujours de la blanche ferme et les plus petites du paquet.

5- On prépare les sachets de blé et riz : j’utilise des sacs de cuisson sprécifiques comme présenté en photo.

4-dafina

Le riz, choisir du riz complet qui tient mieux à la cuisson plutôt que du riz classic que vous retrouverai vraiment trop cuit au moment de servir. Pour environ 1 verre plein : je le vérifie grin à grin dans une assiette plate (c’est à faire car attention il peut y avoir des vers j’en ai déjà trouvé) puis je rince bien dans une passoire métallique. Je place le riz dans un sac est j’ajoute les épices : curcuma, sel, 1 cas d’huile de tournesol, un petit oignon ou 2 gousses d’ail  ou encore de l’ail en poudre (que j’utilise cette fois-ci).

5-dafina

Ensuite je double d’eau et je ferme le sac en faisant un noeud le plus haut possible.

6-dafina

Attention : ne pas percer le sac avec un aiguille comme certains le font car j’ai remarqué que le riz cuit trop ainsi, juste fermer le sac et le placer dans la marmite avec le noeud à l’extérieur (je vais mettre une photo un peu plus bas).

Le blé, pareil que le riz : je le vérifie, le rince et le place dans un sac. Epices un peu différentes ; paprika, sel, 1 cas d’huile de tournesol, ail. Je double d’eau et je ferme le sac.

7-dafina

8-dafina

Je place le sac dans la marmite avec les nœuds à l’extérieur afin de tenir les sacs avec le couvercle.

9-dafina

6- Et enfin dernières étapes, on introduit les oeufs et les dates : compter 1 oeuf par personne, bien les rincer et les placer dans le faitout. Et je place au dessus également deux dates mielleuses pour que la belle couleur et le bon goût se propage également dans le haut de la préparation.

10-dafina

Ensuite on met de l’eau chaude sur la préparation, je ne recouvre pas d’eau, juste comme en photo et je place le couvercle. Attention on laisse cuire sur un feu très doux.

11-dafina

Une heure plus tard la belle couleur marron commence déjà à venir et l’eau s’est évaporée, je remets à niveau d’eau comme en photo ci-dessous et je couvre :

12-dafina

Une heure plus tard voici le résultat :

13-dafina

Ajouter à nouveau de l’eau, et à ce niveau là, si vous avez cette belle couleur, vous pouvez être sûr de retrouver une dafina parfaite samedi matin !

Avant l’entrée de shabbat, on place la marmite sur la plaque électrique et on laisse la cuisson se poursuivre jusque samedi midi. Prenez soin de vérifier le niveau de l’eau samedi matin, il faudra certainement en ajouter sinon le fond risque de brûler.

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter un très bon appétit et un bon Shabbat aux concernés !

A très vite sur mon blog!

Naomie

 

 

Publicités

Nougat de boules. Une spécialité marocaine.

nougt _de_boules1 nougat_de_boules

Bonjour à tous,

C’est avec grand plaisir que je vous retrouve aujourd’hui pour une nouvelle recette de nougat marocain, le nougat de boules. Il s’agit là des boules de pâtes que l’on frit et que l’on enrobe ensuite dans un caramel liquide.On compose avec ce nougat de boule de très jolis plateaux orientaux. Cette douceur originale accompagne à merveille un bon café. Ce nougat n’est pas courant, mais pour sûr, il fera très plaisir à ceux et celles qui le connaissent du Maroc ou de leur grands-parents 😉

Alors sans plus attendre voici la recette.

La pâte :

2 oeufs

1 cuillère à soupe d’huile

1/2 paquet de levure chimique

2 cuillère à soupe d’eau

Mélanger les ingrédients ajouter de la farine au fur et à mesure jusqu’à obtenir une pâte compact, assez dure.

Chauffer un bain d’huile dans un wok ou équivalent. Former des boudins de 1 cm de diamètre, couper au couteau des morceaux de pâte d’1 cm de large, les arrondir rapidement au doigts. Une fois le bain d’huile bien chaud, plonger les boules, les laisser dorer. Déposer les boules sur un papier absorbant laisser tiédir.

Pendant ce temps on prépare le caramel :

Faire fondre dans une casserole à fond épais 200 g de sucre en poudre (à feu vif puis à feu doux toujours sous surveillance et avec une cuillère en bois à la main afin de mélanger régulièrement). Une fois sucre fondu ajouter 1/2 cuillère à soupe de citron ou de vinaigre, cela fera briller le caramel. Retirer du feu introduire les boules 3 par 3 dans le caramel à l’aide de 2 cuillère à soupe déposer sur du papier sulfurisé le temps que le nougat refroidisse.

Une fois froid introduire le nougat  dans des caissettes en papier.

Voilà j’espère que cette recette vous a plu et vous servira peut-être.

Enjoy!

Naomie

NB: le plateau de gauche contient également des nougats au sésame, pour la recette détaillée cliquez ici.

Poulet aux aubergines, citron confit et olives (spécialité marocaine)

poulet aubergines olives citron confit

Poulet aux aubergines, citron confit et olives. Une spécialité marocaine qui m’a été transmise par ma maman chérie. On a l’habitude de préparer ce plat spécialement à kippour mais on peut le faire toute l’année, comme pour vendredi soir ou encore les mi-fête de Pessah (Pâques). C’est un plat assez gras car il se fait avec des parguits de poulet mais l’on peut aisément utiliser des blancs afin de limiter les dégâts 😉 . Une chose est sûr c’est que ce poulet au aubergines et citron a toujours beaucoup de succès chez nous!

Pour réaliser ce plat il vous faudra :

Environ 500g de poulet (sur la photo cesont des blancs de poulet coupé en morceaux mais on peut mettre des parguits, des cuisses ou encore des ailes)

un demi citron confit (la recette pour réaliser de délicieux citrons confit maison :  réaliser ses propres citrons confits 100% naturel, pour la recette cliquez ici )

Le jus d’un citron frais

3 cuillère à soupe d’olives à la provençale (vous pouvez aussi mettre les cassés citrons ou celles que vous préférez)

1 gros oignon

1 petite aubergine

2 poignets d’amandes émondées

sel, paprika, curcuma (poivre si vous aimez)

sucre en poudre

Alors tout d’abord nous allons faire mariner le poulet : couper les blancs en morceaux de 5 cm de large environ, saler les morceaux et les laisser mariner 30 min dans le jus de citron.

Ensuite on fait frire l’aubergine. Choisissez une grande poile assez profonde pour laquelle vous avez un couvercle adapté car c’est dans ce contenant que nous allons préparer le plat en totalité. Donc l’aubergine : l’éplucher en « zèbre », la couper en rondelles de 1 à 1.5 cm de large, piquer les rondelles à la fourchette, les placer dans une passoire que l’on posera sur une assiette creuse, saler le tout, laisser dégorger les aubergines de leur eau pendant environ 1h (vider l’assiette creuse de temps en temps). Faire frire les aubergines sur chaque face, mettre de côté.

Dans l’huile qui a servi pour frire les aubergines nous allons faire frire les amandes émondées : mettre les amandes dans l’huile chaude, mélanger pour les imprégner d’huile en totalité, saler, faire frire chaque face quelques minutes. Attention garder les amandes sous surveillance, ça prend vite! Réserver les amandes.

Émincer l’oignon le faire revenir dans l’huile (toujours celle qui a servi pour l’aubergine et les amandes), saupoudrer de sucre en poudre, une fois l’oignon confit, on ajoute vos épices préférées (curcuma et paprika pour moi) et du sel, mélanger le tout laisser rougir les oignons.

Déposer le poulet sur les oignons, couper le citron confit en petit morceaux que l’on déposera par ci par là, de même pour les rondelles d’aubergines que l’on coupera en 2 ou 3. Mettre un fond d’eau (vraiment un fond). Couvrir et laisser mijoter 20 min à feu doux, ajouter les olives, laisser mijoter à nouveau 10 min, prolonger le temps de cuisson s’il reste encore de l’eau. 

Au moment de servir mettre quelques amandes de ci de là dans l’assiette en guise de décoration et qui ajoutera un petit croquant au plat!

Remarque : vous pouvez également faire ce plat avec de l’agneau pour pessah, c’est délicieux !

Voilà j’espère que cette recette vous aura plu et vous servira peut-être.

A très bientôt sur Naomie Cook!

Nomie